TÉLÉCHARGER HIBERNATE ANNOTATION

Hibernate. An object relational-mapping (ORM) library for Java. Brought to Download Latest Version hibernate-search hibernate-annotations Hibernate, comme tous les autres outils de mapping objet/relationnel, nécessite des méta-données qui régissent la transformation des données d'une. Figure 3: La page de téléchargement d'Hibernate (cliquez sur le bouton . Remarquez l'import du package miss-marketing.infotence, et les annotations suivantes.

Nom: HIBERNATE ANNOTATION
Format: Fichier D’archive
Version: Nouvelle
Licence: Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille: 55.72 MB


Stratégies par discrimination Une colonne discriminante est une colonne technique, transparente pour votre application, qui permet, lors de la récupération de données, de décider quelle classe instancier. Mise en application simple Nous allons désormais nous pencher sur un exemple simple, mais concret, qui couvre une majorité de mappings que vous rencontrerez systématiquement. Ces annotations ont été détaillées au chapitre 3. Par contre, Hibernate propose une fonctionnalité spécifique pour le gérer automatiquement. Le cache de requête. Une méthode doit être invoquée avec un contexte transactionnel. Tests de performance des outils de persistance.

30 janv. Comprendre les modules d'hibernate: Annotations, Entitymanager, C'est celui que nous allons télécharger et analyser dans ce tutoriel. 16 avr. TÉLÉCHARGER HIBERNATE ANNOTATION GRATUITEMENT - MessageInterpolator lisez la JavaDoc pour plus d'informations. Qu'est-ce que. Par son approche pragmatique, Hibernate a eu une influence majeure dans la direction technique de cette spécification. Java 5, et spécialement les annotations.

Employee org. Person org. Ces options de configuration ne devraient donc pas vous être utiles. Métadonnées Les métadonnées permettent de définir la correspondance entre les entités et la base de données relationnelle. Les exemples qui illustrent ce livre tirent profit de la détection automatique des métadonnées.

Nous détaillons davantage ce mécanisme ultérieurement.

TÉLÉCHARGER HIBERNATE ANNOTATION GRATUITEMENT

Dans notre exemple, nous avons les propriétés hibernate. Les tableaux 2. Dans notre cas, il est inutile puisque nous exploitons une source de données mise à disposition par JBoss intégré via le registre JNDI.

ANNOTATION TÉLÉCHARGER HIBERNATE

Hibernate est livré avec C3P0 et Proxool. Tableau 2. Une fois encore, notre environnement intégré nous décharge de ce paramétrage. Le dialecte est crucial. Sybase org. SybaseDialect Sybase Anywhere org. IngresDialect Progress org. MckoiDialect Interbase org. InterbaseDialect Pointbase org. PointbaseDialect FrontBase org. FrontbaseDialect Firebird org. FirebirdDialect Le tableau 2. OrionTransactionManagerLookup Resin org. Cette liste évoluant régulièrement, il est conseillé de se référer au guide de référence.

Il est recommandé de positionner cette valeur entre 3 et Dans le cas contraire, Hibernate utilise les métadonnées de la connexion. Par défaut, essaie de déterminer les possibilités du driver en utilisant les métadonnées de connexion.

La réflexion est parfois utile en cas de problème. Référez-vous à java. Les tokens peuvent être des fonctions ou des noms littéraux. La valeur create-drop permet de supprimer le schéma de base de données lorsque la SessionFactory est explicitement fermée.

Les paramètres de configuration spécifiques à Hibernate sont désormais définis. Vous ferez momentanément abstraction des annotations, qui permettent de mettre en correspondance vos classes Java et votre modèle relationnel.

Ces annotations sont abordées à la section suivante. Fichier persistence. Pour cela, nous paramétrons hibernate. SchemaExport SchemaExport est une pièce maîtresse des exemples qui illustrent ce livre. À partir de ce moment, toutes les informations concernant la base de données sont disponibles et un schéma peut être généré.

Nous revenons en détail sur SchemaExport au chapitre 9. Exploiter un fichier Hibernate. Nous allons utiliser JUnit, qui, de manière transparente, initialisera JBoss intégré, lequel à son tour initialisera tous les services dont nous avons besoin.

Étudiez bien la méthode deploy , qui permet de spécifier quelles classes doivent être déployées au lancement du test: Importez java-persistance et java-persistance-se dans votre IDE, et configurez-les.

Dans le projet java-persistance, exécutez le test ch2Tests. Entité Une entité est une classe persistante. Son implémentation est Hibernate. Il est en outre possible de le récupérer sans impacter les performances de votre application. Nous démarrons la transaction via tm. Référez-vous au chapitre 7 pour une explication détaillée sur ce point. NamingContextFacto ry, java. Ces méthodes sont abordées en détail au chapitre 7.

En résumé Pour vos premiers pas avec Java Persistence, vous disposez des prérequis pour monter un projet, par exemple, sous Eclipse, en suivant la structure décrite tout au long de cette partie ainsi que les bibliothèques à prendre en compte illustrées à la figure 2. Ces composants sont les objets. On appelle modèle de classes métier un modèle qui définit les problématiques réelles rencontrées par une application.

La plupart de ces classes donnent naissance à des instances persistantes: La réutilisabilité demande un investissement constant dans vos projets. Poulin sur la page http: Une classe métier ne se contente donc pas de décrire les données potentiellement contenues par ses instances. Les entités sont les classes dont les instances doivent durer dans le temps. Les éléments qui composent ces entités sont décrits dans les métadonnées.

Le diagramme de classes illustré à la figure 2. Dans le monde relationnel, nous parlerions de tables contenant des colonnes, potentiellement liées entre elles. Ici, notre approche est résolument orientée objet.

Détaillons la classe Team, et découpons-la en plusieurs parties: Cela veut dire que ses instances vont être stockées dans un entrepôt, ou datastore. Cette identité peut être reprise comme propriété de la classe.

Chacune de ces notions a son importance, comme nous allons le voir dans les sections suivantes. Une clé primaire primary key est un ensemble de colonnes dont la combinaison forme une valeur unique.

Nous voyons bien que ce type de maintenance devient vite coûteux. Pour en savoir plus Voici deux liens intéressants sur les surrogate keys: Dans le même temps, nous souhaiterions considérer ces deux instances comme égales sémantiquement. Pour redéfinir x. Si le test est négatif, retournez false.

Vous y apprendrez notamment que le moment auquel le hashcode est appelé importe peu, la valeur retournée devant toujours être la même. Si, avant cet appel, vous avez stocké votre objet dans un HashSet, le contrat est rompu puisque le hashcode a changé. Si vous travaillez avec des composite-id, vous êtes obligé de surcharger les deux méthodes au moins pour ces classes. Les écrire est cependant toujours recommandé.

Vous vous retrouvez dès lors avec un modèle métier anémique, du code dupliqué et une maintenance et une évolution délicates. Le plus simple des supports de stockage est un fichier qui se loge sur un support physique. La sérialisation permet, entre autres, de transformer un objet en fichier. La figure 2. Un objet persistant est un objet qui possède son image dans le datastore et dont la durée de vie est potentiellement infinie.

En Java, le garbage collector le ramasse lorsque aucun autre objet ne le référence. Les entités doivent être explicitement rendues persistantes et supprimées, excepté dans le cas où ces actions sont définies en cascade depuis un objet parent vers ses enfants la notion de cascade est liée à la persistance transitive, que nous détaillons au chapitre 6.

Les entités supportent les références partagées et circulaires. Elles peuvent aussi être versionnées. Les valeurs sont des types primitifs, des collections, des objets inclus et certains objets immuables. Contrairement aux entités, les valeurs sont rendues persistantes et supprimées par référence reachability.

Puisque les objets de types valeurs et primitifs sont rendus persistants et supprimés en relation avec les entités qui les contiennent, ils ne peuvent être versionnés indépendamment de ces dernières.

Nous allons continuer de le faire. En résumé Nous venons de voir les éléments structurant une classe persistante et avons décrit leur importance en relation avec Java Persistence. À chaque transition du cycle de vie correspond au moins une méthode à invoquer sur le gestionnaire. Souvenez-vous de vous référer au chapitre 7 pour appréhender la problématique de gestion des exceptions.

Pour une même action, il peut en effet exister deux ou trois variantes. Une description exhaustive des actions entraînant une écriture en base de données est fournie au chapitre 6. Si vous connaissez son id, invoquez em. Rendre une nouvelle instance persistante La méthode em. Vous pouvez aussi utiliser em. Le flush est une notion importante, sur laquelle nous reviendrons plus tard.

Il est impossible de réattacher à proprement parlé une instance détachée. La seule action définie par Java Persistence est appelée merge. Détacher une instance persistante Détacher une instance signifie ne plus surveiller cette instance, avec les deux conséquences majeures suivantes: Il existe trois moyens de détacher une instance: La méthode em.

Vous le verrez au chapitre 5. Pour autant, que pouvons-nous dire de p. Vous serez en mesure de répondre à cette question après avoir lu le chapitre 6. Dans Java Persistence, elles sont exploitées pour définir la mise en correspondance de vos classes persistantes avec le modèle relationnel et représentent un ensemble de paramètres appelé métadonnées.

Ce sont ces dernières qui permettent de mapper un modèle de classes à quasiment toutes les structures relationnelles possibles. Maîtriser les métadonnées est donc primordial. Autres formes de métadonnées Comme indiqué au chapitre précédent, vous pouvez externaliser vos mappings dans des fichiers de déploiement XML. Généralités sur les métadonnées Le principe de lecture de ce référentiel est simple. Différencier les annotations standards et les annotations spécifiques Les annotations standards sont localisées dans le package javax.

Les annotations spécifiques sont localisées dans le package org. Chaque fois que nous exploiterons une annotation spécifique à Hibernate, nous utiliserons sont nom entièrement qualifié, qui sera donc précédé de org. Vous allez apprendre à utiliser des annotations valides répondant à votre conception objet. Sur cette figure, nous utilisons un stéréotype particulier pour définir la classe comme étant persistante. Le métamodèle UML vous permet de personnaliser votre conception en fonction des outils et frameworks que vous utilisez.

Ici, elle peut nous permettre de générer les annotations. Les avantages des annotations sur des descripteurs de déploiements traditionnels ou des fichiers de mapping Hibernate sont les suivants: Par exemple, pour mapper une classe à une table dans un fichier de mapping objet relationnel Hibernate traditionnel fichiers hbm.

Ces arguments justifient à eux seuls que cet ouvrage soit centré sur les annotations. Pour vérifier à tout moment les éléments pouvant être définis dans une annotation, vous pouvez consulter sa source. Dans le cadre de Java Persistence, vous rencontrerez: Ces éléments sont définis par un nom, un type et une valeur par défaut. Rien de particulier pour le nom et la valeur par défaut. Par contre, les types ne peuvent être que des primitifs, String, une autre annotation ou un tableau des types précédents.

Regardons de plus près cette annotation: Si vous avez deux classes du même nom dans des packages différents, vous aurez besoin de renseigner le membre name pour les différencier du point de vue du moteur de persistance. Cette annotation définit les membres suivants: Une mise en application de cette annotation est décrite au chapitre 6. Nous aborderons ces derniers points ultérieurement. Retenez que cette table est qualifiée de table primaire ou principale.

Les annotations SecondaryTable et SecondaryTables permettent de mapper plusieurs tables à une seule entité. Si ces annotations ne sont pas utilisées, cela signifie que toutes les propriétés persistantes se trouvent dans la table primaire. SecondaryTable définir une table secondaire Définir une seconde table consiste essentiellement en un nom de table et en la déclaration de la jointure entre les tables que nous détaillerons un peu plus loin: Par contre, elle est généralement liée à une annotation qui lui est dédiée.

Elle peut donc être arbitrairement générée. Il existe différent générateurs, que nous détaillerons plus loin. Le membre table indique le nom de la table qui contient les valeurs des identifiants générés. Les valeurs sont généralement des entiers positifs: Générateurs Hibernate Les comportements des générateurs SequenceGenerator et TableGenerator sont détaillés de manière sommaire par la spécification.

Par défaut, lorsque vous utilisez les annotations standards Java Persistence décrites précédemment, Hibernate exploite ses propres générateurs org. SequenceStyleGenerator et org. Nous vous conseillons de vous limiter aux générateurs définis précédemment. Cette méthodologie y est illustrée dans un premier exemple.

Vous retrouverez au chapitre 7, à la section dédiée aux batchs, un second exemple, dédié à la surcharge du paramétrage par défaut de SequenceStyleGenerator. IdClass classe représentant une clé composée Lorsque la clé primaire est composée de plusieurs colonnes, celle-ci est dite composée.

IdClass TeamPK. La gestion des clés composées est abordée en détail au chapitre 8. Les objets inclus embedded sont très importants ; nous les détaillons un peu plus loin dans ce chapitre. String, java. BigInteger, java. BigDecimal, java.

Date, java. Calendar, java. Time, java. Timestamp, byte[], Byte[], char[], Character[], enums, ou tout autre type qui implémente Serializable, la propriété est mappée comme si elle était annotée avec Basic. Si la classe Adress est annotée Embeddable, notre propriété adress est persistante: Timestamp, byte[], Byte[], char[], Character[], enums, ou tout autre type qui implémente Serializable: Les options de chargement seront abordées ultérieurement.

Column paramétrer finement la colonne mappée Column permet de détailler la colonne mappée à une propriété persistante.

Calendar ou java. Temporal TemporalType. DATE protected java. Cette propriété sera alors gérée de manière transparente par Java Persistence. Les types suivants sont supportés: Deux classes peuvent être liées par une association forte, de type composition. Embeddable définir une classe intrinsèque Embeddable permet de déclarer une classe pour que ses instances soient partie intrinsèque de la classe à laquelle elles appartiennent. En se basant sur le modèle évoqué précédemment, la classe Adress est annotée comme suit: Joindre des tables Avant de traiter les associations entre entités, il est important de maîtriser sa correspondance au niveau de la base de données: Les tables sont liées entre elles grâce à une contrainte de clé étrangère, et ce avec deux déclinaisons: Dans ce cas, plusieurs enregistrements de la table A peuvent être couplés à un même enregistrement de la table B.

JoinColumn définir une jointure entre deux tables Si le lien entre deux classes équivaut à un pointeur dans le monde Java. Cette annotation est cruciale.

Dans le cas où vous utilisez une table de jointure, le nom de la colonne par défaut respecte la règle suivante: La table dans laquelle elle se trouve dépend du contexte: Lorsque cette annotation est utilisée, les deux éléments name et referencedColumnName doivent être paramétrés.

PrimaryKeyJoinColumns tables jointes par leurs clés primaires — colonnes multiples Cette annotation permet de gérer les clés primaires composites.

Elle prend comme membre un tableau de PrimaryKeyJoinColumn, par exemple: Associations vers une entité, ManyToOne et OneToOne Ces deux annotations permettent de mapper les relations vers une entité simple voir figure 3. Cela permet de spécifier que les instances des deux classes possèdent un cycle de vie indépendant. Une table est mappée par classe. Ces opérations pouvant être: Sur la classe Team: Vous pouvez principalement travailler avec les interfaces des collections Set, List et Map.

La figure 3. Une List st une collection indexée, parfois appelée séquence. Les listes peuvent contenir des éléments dupliqués. Une Map est un objet qui associe des clés à des valeurs. En fonction de vos besoins, vous aurez à choisir un type de collection précis. Dans le monde relationnel, une clé étrangère permet de mettre en relation deux tables. Dans le monde objet, les entités mappées aux tables en question peuvent être associées de diverses manières: Selon la spécification, le schéma relationnel par défaut pour une association OneToMany unidirectionnelle passe par une table de jointure.

Un OneToMany unidirectionnel exploitant une clé étrangère directe entre les deux tables impliquées au lieu de la table de jointure est possible, mais non exigé par la spécification. Si vous souhaitez exploiter une clé étrangère et rendre votre code portable, vous devrez opter pour un OneToMany bidirectionnel. Dans la classe Team: En son absence, la clé primaire de la table jointe est prise en compte. Si cette clé primaire est composée et mappée via une IdClass, une instance de la clé primaire est utilisée.

Hibernate propose une extension qui vous permet de définir une entité comme clé, ce qui vous permet de mapper des associations ternaires nous la détaillerons au chapitre 4. La classe Team: Ces annotations seront détaillées au chapitre 4. La section suivante est une mise en application relativement simple de ce référentiel. Mise en application simple Nous allons désormais nous pencher sur un exemple simple, mais concret, qui couvre une majorité de mappings que vous rencontrerez systématiquement.

Classe Team annotée Nous commencerons par détailler le mapping de la classe Team puis donnerons la solution pour les autres classes. Pour le mapping des clés primaires composées, référez-vous au chapitre 8.

Voici à quoi ressemble notre classe annotée pour le moment: Nous choisissons donc des maps. Pour la collection players, choisissons arbitrairement le Set dans un premier temps: Voici ce que nous avons dans la classe Player: Exercice Énoncé À partir de la figure 3. La classe la plus simple à mapper sur la figure 3. Le concepteur doit donc être vigilant et faire ses choix avec bon sens.

Cela ne signifie pas que Java Persistence bride la créativité, bien au contraire. Il convient simplement de ne pas utiliser à outrance ses fonctionnalités poussées sans en mesurer les impacts.

Java Persistence et Hibernate

Son but est de vous donner les éléments vous permettant de faire le meilleur choix ainsi que les informations qui vous seront indispensables pour mapper ce choix. Sur le diagramme de classes illustré à la figure 4. À la figure 4. Pour ces cas, préférez le pattern Delegate par exemple, en ajoutant une association vers une classe Type. Les stratégies possibles sont les suivantes: Les sections qui suivent détaillent chacune de ces stratégies. Player ; cisse. Coach ; wenger. Dans la sous-hiérarchie Player et Coach qui héritent de Person, cela donne deux tables, Person étant une classe abstraite: Souvenez-vous de la déclaration de collection dans la classe Team: De même, dans la classe Game, nous avions: Il est cependant intéressant de savoir comment annoter la classe abstraite dans ces cas-là.

Prenons un exemple concret et mappons notre hiérarchie Coach et Player, qui héritent de Person: Cela vaut pour toutes les classes qui héritent de Person.

Elle prend comme membre un tableau de AssociationOverride. Il existe trois stratégies proposées par la spécification: La spécification la cite mais ne la requiert pas. Chaque implémentation peut donc décider de fournir cette possibilité ou non. Limitation de la stratégie une table par classe concrète Si nous effectuons une requête polymorphique comme ceci: Person person". Java Persistence déclenche deux requêtes SQL: Les requêtes polymorphiques sont donc supportées.

Person] at org. Elle exploite les annotations org. AnyMetaDef, org. Any et org. Plus de détails sont fournis à cette adresse: Une table par classe concrète avec option union Cette stratégie est une variante de la précédente, dont elle diffère en deux points: Les classes Player et Person ne changent pas ; la classe Person devient: Identity génère une valeur unique mais par table.

Cela signifie que le premier enregistrement inséré dans la table PLAYER aurait une valeur de clé primaire égale à 1 et que le premier enregistrement inséré dans la table COACH aurait aussi une valeur de clé primaire égale à 1.

La persistance de nouvelles instances donne lieu aux traces suivantes: La requête générée est plus complexe, car elle utilise le union SQL. Notre classe racine est mappée de la sorte: Ces annotations ont été détaillées au chapitre 3.

Cette stratégie garantit le respect des contraintes not-null. Voici la requête SQL générée: Stratégies par discrimination Une colonne discriminante est une colonne technique, transparente pour votre application, qui permet, lors de la récupération de données, de décider quelle classe instancier.

Cette colonne est nécessaire pour deux des trois stratégies spécifiée par Java Persistence. DiscriminatorColumnValue déclarer la colonne discriminante Utilisée pour spécifier la valeur de la colonne discriminante pour un type donnée, cette annotation est utilisée sur les classes concrètes de la hiérarchie.

Reprenons les mappings précédents: Celle-ci est forcément liée à une instance de Sponsor. Voyons comment se déroule la persistance de nouvelles instances via le code suivant: SuperStar ; cisse. Coach' Hibernate: Player player". La requête SQL générée tient compte de cela: SuperStar', 'ch4.

Cette stratégie est non seulement excellente pour les performances, mais elle autorise en outre le polymorphisme. Avec ou sans colonne discriminante, les enregistrements dans les tables mappées à la hiérarchie doivent être cohérents.

Si vous en configurez une, elle sera ignorée. Tableau 4. Sur la figure 4. La colonne sur laquelle porte la clé étrangère représente le lien entre les deux classes. Il y a donc deux extrémités susceptibles de gérer une même colonne. Figure La classe annotée qui nous importe est Team: Le code de test est le suivant: La trace est la suivante: Association ManyToOne La figure 4. Voyons ce que provoque notre code de test: Ajoutons la ligne suivante: Observons les traces: En résumé Vous devriez maintenant y voir plus clair sur les actions qui régissent les colonnes soumises à une contrainte de clé étrangère.

Il est toujours intéressant de pouvoir anticiper quelques-unes des générations de requêtes SQL.

HIBERNATE ANNOTATION TÉLÉCHARGER

Cela donne: Le schéma correspondant est: Pour mapper un tel schéma, il faut spécifier que la jointure se fait par les clés primaires: Il indique que ce générateur applique la stratégie foreign stratégie disponible via Hibernate et lui applique les paramètres nécessaires.

Cela se fait grâce au membre parameters, qui prend comme valeur un tableau de Parameter. Dans le cas de la stratégie foreign, nous devons simplement indiquer quelle propriété de la classe dispense la valeur de clé primaire. Nous en avons fini avec les OneToOne.

En effet, le coach entraînera très probablement plusieurs teams, et une même team sera dirigée par différents coachs.

HIBERNATE ANNOTATION TÉLÉCHARGER

Pour simplifier, rendons-la unidirectionnelle, comme illustré à la figure 4. OrderBy est détaillée au chapitre 3, et sa limitation expliquée: Cet index se trouve: Dans le code suivant: Pour cela, Hibernate nous propose org. IndexColumn prend quatre membres: Concrètement, cela peut être une date ou un String.

Les exemples sont nombreux: Nous nous intéresserons à ces cas dans peu de temps. Pour que les effets sur la collection soient pris en compte, il suffit donc de ne pas renseigner le membre mappedBy: Où placer une telle information?

String Du point de vue de la nouvelle classe CoachTeam, nous réduisons la cardinalité vers Team à un, ce qui explique le ManyToOne. Le code suivant montre comment se passe la manipulation et la persistance de cet ensemble de classes: Quelle notion pourrait nous permettre de réduire la cardinalité de notre association entre Coach et Team?

Figure La classe Season comme index de la collection Coach - team season Team Association ternaire avec un objet inclus comme qualifier Dans ce cas notre classe Season est annotée avec Embeddable: MapKey que nous avons vue précédemment: Rien de particulier pour la classe Team.

Les informations relatives à Season ne sont pas dans une table dédiée. Il est donc logique de rendre cette classe entité et non objet inclus.

Nous pourrons ainsi écrire des requêtes ayant pour cible la classe Season. Association ternaire avec une entité comme qualifier Cette fois, notre classe Season est une entité, avec son propre cycle de vie et sa propre propriété identifiante: De la même manière, pour rendre plus évolutif notre modèle, nous allons ajouter une association vers la classe Person, dont le rôle sera director voir figure 4.

Coach - coach - coachTeams CoachTeam season 1 Plus votre modèle de classes est fin et riche, plus vous pouvez en réutiliser des parties et plus il est facile à maintenir. Un tel niveau de finesse ne pouvait être atteint avec les EJB Entité versions 1 ou 2. Même peu complexe, un système peut reposer sur un modèle métier de plusieurs dizaines de classes.

De plus, ces classes peuvent être potentiellement liées entre elles. Par exemple, nous pourrions imaginer une application sur laquelle nous naviguerions de la façon suivante: Il ne serait guère performant de charger la totalité du graphe à la seule récupération de maPersonne.

Comportements par défaut Le lazy loading consiste en un paramétrage de valeurs par défaut pour les classes et associations. Après exécution du em. Souvenez-vous que vous avez plusieurs possibilités à votre disposition pour mapper une collection. Hibernate utilise ses propres implémentations des inter- JPA et Hibernate faces Map, List et Set ici PersistentSet pour compléter les contrats des interfaces de ses fonctionnalités propres, dont le lazy loading. Sachez simplement que les variables session et initialized entrent en jeu dans la fonctionnalité du lazy loading.

Continuons notre débogage, et exécutons la deuxième ligne: Hibernate a repris la main sur son implémentation afin de charger de manière transparente les éléments de la collection players. La figure 5. Ce membre peut, selon la spécification, prendre deux valeurs: Tableau 5. Paramétrage du chargement via le membre fetch Comme évoqué précédemment, vous retrouvez le membre fetch principalement dans les annotations relatives à la déclaration des associations et éléments liés.

Le membre fetch accepte comme valeurs FetchType. Par exemple, si nous souhaitons charger à la demande la team associée à un player particulier, il nous faut annoter notre classe comme ceci: Cet élément correspond à un proxy.

Javaassist ou encore cglib est un outil permettant de générer des proxy. Figure Entité team non chargée Proxy est un design pattern qui comporte de nombreuses variantes. Si le proxy est accédé, il a la faculté de se remplacer lui-même par la véritable entité.

Il déclenche alors de manière transparente les événements suivants: Hibernate utilise intensivement les proxy. Hibernate propose des annotations spécifiques pour aller plus loin dans la maîtrise du chargement. LazyToOne org. LazyToOne permet de définir quelle méthode utiliser pour effectuer le lazy loading sur les associations vers les entités ToOne.

Cette annotation prend un paramètre qui peut prendre trois valeurs: LAZY org. LazyCollection org. LazyCollection permet de définir quelle méthode utiliser pour effectuer le lazy loading sur les collections ToMany. Par exemple, si on essaie de déterminer la taille de la collection, sans pour autant avoir besoin de ces éléments, cette option peut être utilisée. Fetch Définit quelle méthode utiliser lorsque le chargement intervient.

Cette annotation prend un paramètre qui peut avoir trois valeurs: Par exemple, si nous chargeons deux instances de Team, om et psg, les collections Team. Si nous accédons à la collection om. EXTRA org. Fetch org. List, Set et Map Dans la classe Team, nous avons choisi arbitrairement de mapper la collection players avec un Set. De plus, nous voulions appliquer le lazy loading sur cette collection. Il en irait de même pour List.

Que la collection soit inverse association bidirectionnelle ou non, la nature même de Set et de List nécessite le chargement de la collection. Celle-ci ne possède pas le même genre de contrainte que List ou Set. Ainsi, les éléments de la collection sont identifiés et indexés par une clé artificielle générée. Le tableau 5. En résumé Les différents paramètres que nous venons de voir permettent de définir un comportement par défaut du chargement des associations et éléments liés de vos applications.

Le choix des collections est aussi un point important pour les performances de votre application. Il est primordial de prendre en compte les conséquences de chaque type de collection sur les performances de votre application.

Ces méthodes ont été abordées au chapitre 2. Les trois premières techniques couvrent la grande majorité des besoins, même les plus avancés. Il consiste en une encapsulation du SQL selon une logique orientée objet.

Si vous savez que votre requête retourne un résultat unique, vous pouvez aussi invoquer getSingleResult: Une bonne pratique pour construire ce genre de chaîne consiste à utiliser systématiquement la classe StringBuffer pour la concaténation des parties constituant la chaîne.

Nous allons travailler avec le diagramme de classes de la figure 5. Notez que la clause from interroge une classe et non une table. Plus généralement, les éléments de la liste de résultats sont du même type que le composant présent dans la clause select.

Vous pouvez ajouter autant de propriétés que vous le souhaitez dans la clause select: Le traitement suivant permet de comprendre comment le manipuler: Select team. Select coach from Player player join player. Select elements team. La clause from La requête la plus simple est de la forme: Vous pouvez donc interroger des classes abstraites, concrètes et même des interfaces dans la clause from: En relation avec la figure 5.

Il est important de préciser que cette notation ne supporte pas les jointures ouvertes externes ou outer join. Cela signifie que seules les instances de Team référant au moins une instance de Player sont retournées. Néanmoins, cette écriture reste utile lorsque les relations entre tables ne sont pas reprises explicitement dans votre modèle de classes. Coach coach teamA: Team teamB: Team players players playerSetA: Set playerSetB: Set playerAx: Player school schoolx playerBy: Player school schooly La requête précédente retourne les instances de Team qui référencent ou non une instance de Coach, ce qui est le plus souvent utile.

Suppression des doublons Les requêtes peuvent retourner plusieurs fois les mêmes instances si les jointures sont utilisées. Comme en SQL, chacun des alias définis dans la clause from peut être utilisé à des fins de restriction dans la clause where.

Méthodes de récupération des entités CHAPITRE 5 Notez que les collections chargées que nous verrons un peu plus loin dans les requêtes ne peuvent prendre part à une restriction.

Une requête comme celle-ci implique une jointure implicite: La requête suivante teste un nombre fini de possibilités: La requête suivante est incorrecte: Les deux exemples suivants sont dangereux: Si vous ajoutez un élément à la clause where avant team.

Une seconde méthode pour injecter des critères restrictifs consiste à nommer les paramètres named parameters de la manière suivante: Si vous travaillez avec des formulaires et que vous fassiez attention au nommage de vos propriétés, vous pourriez avoir un Data Object un simple bean provenant de la vue et contenant les propriétés suivantes: La query effectuera la comparaison des noms de propriétés avec la liste des paramètres nommés présents dans la requête. Ainsi la requête suivante: Tracer les valeurs injectées Pour déboguer les valeurs injectées dans les paramètres positionnés ou nommés, paramétrez Log4J avec la catégorie suivante: QueryHint est une annotation non typée qui comporte deux membres de type String, name et value.

Ces annotations sont: NamedQuery org. Reprenons notre diagramme de classes exemple voir figure 5. Cette règle peut paraître restrictive, mais elle est pleinement justifiée. Les sections qui suivent en donnent différents exemples. La requête est simple: La requête SQL générée est plus complexe: Team games games gameSetA: Set gameSetB: Set gameAx: Game gameBy: Les instances chargées sont illustrées à la figure 5. Il se présente dans différentes situations, notamment la suivante: Les sections qui suivent décrivent deux moyens de résoudre ce problème.

Le monde informatique est souvent qualifié de binaire, les utilisateurs ayant tendance à raisonner en tout ou rien. Analysons ce qui se produit lorsque nous enchaînons les deux mises en application précédentes.

Commençons par charger les instances de Coach associées aux instances de Team que la requête retourne mais aussi les éléments des collections games: Ce dernier dispose désormais des instances illustrées à la figure 5. Team games players players games gameSetA: Set playerSetA: Game playerAx: Player playerBy: Player gameBy: Game school school schooly schoolx Figure Diagramme des instances chargées en deux requêtes Figure B Réseau de classes de complexité moyenne -w W Au mieux, nous pourrions charger les instances de Player contenues dans la collection players.

En sortie, nous obtenons sans grande surprise: Cette fonctionnalité est généralement appelée batch fetching. Si nous passons le batch size à 5, seules deux requêtes sont exécutées.

Fetch avec comme valeur org. BatchSize est aussi applicable sur une classe. Le mapping suivant: Entity org. Pour utiliser pleinement Hibernate, vous devez obtenir la session Hibernate, grâce à: La requête ci-dessus retourne toutes les instances persistantes de la classe Team. Instances de Criterion Pour composer la requête via Criteria, nous ajoutons des instances de Criterion: Sa javadoc est notre guide, comme le montre le tableau Nous constatons que nous pouvons invoquer la méthode createCriteria sur une instance de Criteria.

Cette méthode permet de construire les restrictions sur les associations. Les possibilités de comparaison de chaînes de caractères sont les suivantes: Regardons de plus près la requête générée: Ces colonnes sont mappées à des propriétés de type int, qui ont donc 0 comme valeur par défaut.

Il existe deux obligations lorsque vous écrivez de telles requêtes: Cela inclut les propriétés simples et les clés étrangères pour résoudre les associations ToOne. Une fois la requête native exécutée, le comportement traditionnel est adopté, et les associations ToOne et ToMany seront chargées de manière transparentes selon le comportement lazy spécifié. Considérons un premier exemple: Dans cet exemple, toutes les colonnes sont listées, et leur nom est le même que celui défini dans les annotations.

Nous aurions même pu écrire: Impossible dans cette situation de différencier les valeurs retournées par player. Dans notre cas, nous devons paramétrer le résultat de deux requêtes natives: Ce dernier prend comme valeur un tableau de EntityResult.

Chaque indice du tableau est dédié à une des entités retournées. Pour notre première entité, Player, rien de spécial à signaler: Pour School, nous devons définir la correspondance entre les alias présents dans la requête et les propriétés réelles des instances.

Comme nous venons de le voir, une requête native peut retourner des entités. Elle peut aussi retourner des valeurs dissociées de votre modèle de classes. Il suffit pour ce faire de mixer les deux exemples précédents. Externalisation des requêtes Comme les requêtes standards, les requêtes SQL peuvent être externalisées. Elle prend deux membres de plus que NamedQuery, que nous avons abordée précédemment: Ces annotations sont org.

NamedNativeQuery et org. PlayerDTO player. Trier les résultats Il est possible de trier les résultats retournés par une requête. Si vous souhaitez obtenir la valeur moyenne de la propriété height des instances de Player groupées par équipe, vous devez modifier la requête de la façon suivante: Pour information, voici la requête SQL générée: Lorsque la sous-requête retourne plusieurs résultats, vous pouvez utiliser les écritures suivantes: Il existe des composants de pagination au niveau des vues.

La bibliothèque displayTag, par exemple, contient un ensemble de fonctionnalités intéressantes, dont la pagination http: EJB-QL est un langage complet, qui permet au développeur de raisonner entièrement selon une logique objet.

Ainsi, vous pouvez enrichir vos requêtes avec des portions de requête HQL. Sachez cependant que Criteria ne fait pour le moment pas partie de la spécification et est à la fois moins robuste et moins souple que EJB-QL, et ce malgré son apparente élégance. Vous avez à votre disposition plusieurs fonctionnalités pour récupérer les entités. Il est même possible de créer de nouvelles instances de vos classes persistantes.

Les associations reprennent les liens qui existent entre les tables, liens qui sont exploités lors de la récupération des objets. Comment les références entre les instances sont-elles gérées et comment se répercutent-elles en base de données? Nous verrons que la notion de cascade fournit la réponse à ces questions, dites de persistance transitive.

Avez-vous lu ceci?TÉLÉCHARGER MEDIASKIN V2

Une instance de classe persistante nouvellement instanciée est dite transiente. Par défaut, nos classes annotées sont les suivantes: Voyons comment rendre persistantes ces nouvelles instances.

ANNOTATION TÉLÉCHARGER HIBERNATE

Il prend comme valeur un tableau de CascadeType qui, par défaut, est vide. Les différents CascadeTypes sont: Les traces en sortie sont intéressantes: En effet, la colonne NAME a déjà été renseignée lors de la première insertion. Il est cependant un cas où ce comportement peut poser problème: Cette annotation est décrite au chapitre 3. Nous allons mettre en application les membres dynamicUpdate et dynamicInsert: Pour répondre à cette question, il est intéressant de tester le code suivant: Ce code soulève une TransientObjectException, comme le montrent les traces suivantes: Caused by: Coach at org.

Nous allons enrichir notre diagramme de classes voir figure 6. Figure Documentation des comportements en cascade Au niveau des fichiers de mapping, seules les classes Team et Player régissent les associations. Nous allons les modifier afin de leur apporter la définition de cascade: Avec une telle configuration, la demande de persistance via em. Notez aussi que vous pouvez utiliser la méthode em. Il est cependant important de distinguer deux cas: Selon le cas considéré, les opérations à effectuer sont différentes.

Par exemple, certains associent automatiquement la notion de persistance de nouvelles instances via em. Selon votre application, vous pouvez avoir besoin de détacher ces instances pour les envoyer, par exemple, vers un autre tiers. Le mot potentiel a ici un impact important sur la suite du processus. Selon les patterns de développement, les objets sont détachés au plus tard une fois la vue rendue.

Les développeurs manipulent les classes dont les données doivent être persistantes comme des classes Java normales.

7. Introduction à JPA et Hibernate — Applications orientées données - Cours CNAM NSY

Hibernate se compose de différents modules développés par plusieurs équipes:. Je vous invite à regarder les articles français et anglais de la célèbre encyclopédie Wikipédia sur Hibernate. Ce tutoriel a pour but de prendre en main les modules Hibernate Core et Annotations.

Il suffit de déclarer les packages et les classes annotées dans le fichier de configuration XML habituel hibernate. Afin de mieux comprendre, nous allons dans un premier temps créer une classe annotée et ensuite nous rajouterons les lignes nécessaires dans le fichier hibernate. Voici le code que doit contenir cette classe:. On a une classe Utilisateur avec trois attributs idUser, login et password. Nous avons ajouté des annotations au dessus de la déclaration de la classe et des attributs.

Puis on va mapper les propriétés: On peut maintenant indiquer dans le fichier de configuration hibernate. Pour cela nous allons créer la classe de test HibernateTest suivante:. On obtient alors normalement le résultat suivant:. Hibernate se compose de différents modules développés par plusieurs équipes: Apporte le support des Annotations tel que décrit dans JSR Entity Manager: Ce module permet la partition horizontale du Core Hibernate.

Le JDK doit être installé sur votre machine. Création du projet dans Eclipse Lancer Eclipse.