close
planlcconcept

Pour mon premier article dans le Miss Marketing Magazine, je me sens honorée et j’ai opté pour une formule intime. Et oui! En toute sincérité, je me livre à vous. Je me sens vulnérable comme un bébé chat et je dois avouer que c’est assez déstabilisant comme première expérience. Je suis ici, avec vous et je vous balance mes tripes sur la table, mais le pire là-dedans, c’est que j’ai appris à aimer ça être authentique. Donc, voyez-moi comme l’exhibitionniste du magazine. Je me mets à nue devant vous, la tête haute et je vous parle en vous regardant droit dans les yeux.

Installez-vous bien confortablement, j’ai un secret à vous dire. Le marché a changé ! Est-ce que je suis la meilleure personne pour vous parler d’économie ? Probablement que non. Bien que j’ai travaillé plus de 10 ans dans la gestion de projet et le développement des affaires, c’est la vie qui m’a appris tout ce que je vais, à mon tour, vous apprendre. C’est à grands coups de pied au derrière que j’en suis arrivée ici et j’ai l’élan de vous partager ma vision. Voyons si ces confidences résonnent dans le fond de votre cœur.

Je dois avouer que le métier d’incubateur et accélérateur en développement de projets d’économie solidaire, philanthropique et humanitaire, c’est assez nouveau ! En fait, je n’en connais pas d’autres que moi. Comment ça a commencé ? J’ai eu pas mal d’ennuis, j’ai réalisé que j’allais dans la mauvaise direction. Dans le fond, un saumon…faut que ça remonte la rivière ! Honnêtement, c’est la peur de perdre ma précieuse vie qui m’a ouvert les yeux.

Du jour à lendemain, tout ce qui était important pour moi avait perdu tout son sens et donc, la construction de ma vie ne valait plus rien. Une claque en plein visage pour me faire comprendre que bâtir des projets uniquement en fonction de l’argent, de ce que les autres en pensent et de la reconnaissance que ce projet pourrait m’apporter…c’est du vrai gâchis ! J’ai compris que si j’avais développé ma vie en m’axant sur mes valeurs profondes ainsi que mes sentiments et besoins…je n’aurais pas eu à abandonner tout, pour me retrouver seule au point de départ.

Mais bon, c’est fait ! Alors, je me dis que, maintenant que j’ai appris la leçon, je vais faire beaucoup mieux pour mes clients. Je vais apprendre au monde entier comment faire pour développer un projet d’envergure à la saveur de la nouvelle réalité. Si vous me permettez, je vous donne quelques conseils et je fais la lumière sur une attitude gagnante en affaire comme dans votre vie personnelle.

Le premier c’est développer votre bienveillance. Envers vous-même, votre famille, vos employés, les inconnus, la nature, les animaux et les objets. C’est quoi la bienveillance ? C’est vouloir le bien. Sans condition. Simplement !

Le deuxième est de développer votre non-jugement et celui-ci débute par cesser de vous mettre vous-même des étiquettes dans votre front. Je suis ceci ou je suis cela. Vous êtes un être humain, point !

Le troisième est de vous arrêter sur vos valeurs. Quelles sont-elles ? Définissez-les, expliquez-les, décortiquez-les, pesez-les. Que voulez-vous transmettre à humanité en héritage ?

La quatrième est de prendre le temps de connaitre vos émotions. De les écouter, de les reconnaitre et finalement de voir les émotions comme un simple système d’alarme qui vous indique si vous vous déconnectez de votre moi profond.

La cinquième est de vous responsabiliser face à elles et de réaliser que lorsque vous vivez un moment difficilement, c’est uniquement à cause de vous. ‘’L’expression des émotions est le résultat d’un besoin inassouvi’’. Donc, ayez l’humilité de lâcher la gorge de votre ennemie et aimez-vous suffisamment pour vouloir cibler le problème et le régler.

Ça m’amène au sixième point, l’empathie. C’est difficile d’avoir de l’empathie pour un être humain, un employé ou un proche qui nous brutalise ou nous manque de respect. Commencer par vous en donner à vous. Aimez-vous et ouvrez les yeux…vous êtes parfait, peu importe ce que vous faites. Peu importe votre réaction ou vos décisions, cela vous mène uniquement d’un point A à un point B. Si vous éprouvez de la honte ou de la culpabilité…pleurez un bon coup, pardonnez-vous et recommencez. Se tromper et changer d’idée c’est légitime !

Profitez donc des moments de douleurs pour réfléchir sur votre mission de vie. Le conseil numéro sept est de définir votre vision, vos rêves. Rêvez grand! Et s’il vous plaît, regardez plus loin que le bout de votre nez. Incluez la société, les générations futures dans votre vision. De toute façon, si vous êtes rendus ici, et non en train de vous morfondre sur votre sort, c’est que vous êtes un grand leader. Souvenez-vous qu’un bon meneur mène sa troupe et assure sa progéniture. Faites un alpha de vous !

Conseil numéro huit, apprenez à lever le pied. À un moment donné, prenez soins de vous. Plus du quart des entreprises font faillite en moins d’un an et c’est dû au PDG lui-même. Mauvaise gestion et surmenage mènent à de mauvaises décisions. Comment pouvez-vous prendre soin d’un client si vous vous négligez vous-même. Soyez cohérent !

Je conclus avec un neuvième conseil. Soyez crédible. La cohérence c’est l’alignement entre la pensée, les paroles et les actions. Si vous dites à vos clients ou à vos enfants qu’il faut être persévérant dans la vie… n’oubliez pas de l’être vous-même.

Je tiens à vous dire que j’ai pour ma part raisonné toutes ces étapes des centaines de fois. J’ai fondé une entreprise équitable axée sur les valeurs du partage. Est-ce que je suis une illuminée qui gambade dans un champ de petites fleurs bleues ? Est-ce que je fais partie de ceux qui croient que la vie est toujours belle et que les gens sont tous des gentils ? Bien sûr que non !

J’ai fait le choix de devenir un incubateur de projet parce que j’ai constaté, en cherchant moi-même de l’aide, que c’était un besoin réel et urgent et qu’il y a un marché. J’ai fait le choix d’accélérer mes clients parce que je suis consciente que les finances jouent un rôle important dans la réalisation de nos projets. J’ai fait le choix de développer des projets qui génèrent un impact en société, de faire de l’équité, du partage et de l’union mon cheval de bataille ? Pourquoi ?

Je vous invite à faire quelques lectures sur le nombre d’or, la suite de Fibonacci et le processus atomique. Je vais vous en reparler au travers de mes chroniques.

Avant de vous quitter, je souhaite vous faire réfléchir sur un point. Comment résoudre un problème mathématique selon vous? Est-ce que vous vous concentrez sur la réponse ou si vous la réfléchissez avec une démarche ? Êtes-vous d’accord que la bonne démarche vous mène automatiquement à une réponse? Alors, je vous donne un conseil en bonus…arrêtez d’angoisser pour l’argent. Arrêtez de viser le profit!! C’est tout le reste qui est important !

Bonne continuation.
Et merci pour votre lecture. Si vous avez aimé cette lecture, je vous invite à me suivre.
www.planlconcept.com

Pascale Levasseur
Chronique Radio sur les ondes de Miss Marketing: DemoisELLE Plan L Concept

Dhouha Majouli

The author Dhouha Majouli

Dhouha Majouli, architecte d’idées, fondatrice de Miss Marketing Magazine et auteure en devenir.
%d blogueurs aiment cette page :